Fiche artiste

The Goo Goo Dolls

The Goo Goo Dolls, le rock alternatif made in Buffalo, NY

 

Rendu populaire par le tube « A Boy Named Goo » en 1995, The Goo Goo Dolls voient le jour en 1986 dans la ville de Buffalo, New York.

 

Les premiers pas du groupe

 

Après avoir quitté « The Baumont », le chanteur et guitariste John Rzeznik décide de former son propre groupe. Le bassiste et chanteur Robby Takac et le batteur George Tutuska, deux amis d'enfance, s’embarquent aussi dans l'aventure en 1986.

 

Inspirés par le nom d'un jouet populaire à l'époque, ils se font appeler « The  Goo Goo Dolls ». À leurs débuts, ils enchainent les concerts locaux pour le simple plaisir de monter sur scène et vivre leur passion du rock. Malgré les propos acerbes des critiques musicales, ils éditent leur album éponyme en 1987. Deux ans plus tard, « Jed », leur second disque est dans les bacs. En 1990, « Hold Me Up » est publié.

 

L'après « Super Car Wash »

 

Le groupe se révèle vraiment au grand public en 1993, à la sortie du disque « Super Car Wash ». Les meilleurs riffs de l'album sont fréquemment diffusés sur les ondes radio américaines. C'est en défendant les couleurs du rock alternatif que les rockers de Buffalo imposent leur style.

 

À l'époque, « Fallin Down », un des célèbres titres extraits de l'album, crée la discorde entre Rzeznik et Tutuska. En revendiquant une part des recettes engendrées par le single, ce dernier parvient à agacer le leader de la bande. George Tutuska est alors écarté de la formation et se fait remplacer par Mike Malinin en 1995.

 

En 1998, le succès est au rendez-vous avec le single « Iris », choisi pour la bande originale du film « La cité des Anges ».

 

Désormais habitué des bandes son des films hollywoodiens, les Goo Goo Dolls enregistrent « Before It's Too Late » pour dans la BO de « The Transformers », paru en 2007.

 

Publicité