Fiche artiste

Fiche Artiste


Jet

 Jet, digne représentant australien du rock'n'roll

 

Lassés de voir l'influence grandissante de la musique grunge dans leur ville natale, les frères Chris et Nic Cester fondent leur propre groupe en 2001. Leur objectif : revenir sur les origines du vrai rock'n'roll des légendes Beattles, Oasis et The Rolling Stones.

 

Le vrai amour du rock'n'roll

 

Nic et Chris Cester sont deux amateurs pur et dur du rock'n'roll à la sauce des Beattles, des Rolling Stones, d'Oasis et du King, Elvis Presley. Ayant grandi à Melbourne, en Australie, les deux frères cultivent dès leur jeune âge un esprit de liberté et de clarté, leur incitant à chercher les vraies origines du rock au lieu de suivre inconsciemment le mouvement « rock » véhiculé par les médias américains et britanniques.

 

En 2001, les deux compères forment leur propre groupe et le nomment Jet, une appellation inspirée du titre éponyme des Wings et Paul McCartney dans l'album « Band of The Run ». Le groupe commence à s'exposer au grand jour, en même temps que The Vines, une autre bande de garage rock australien. Bénéficiant d'une critique très positive du magazine NME, les frères Cester signent leur premier contrat avec Elektra, emblématique maison de production du rock américain.

 

Get Born, retour aux sources

 

Fidèle à ses principes, Jet sort son premier album, « Get Born », enregistré au studio Sunset Sound de LA, en 2003. Un disque aux sonorités très rock'n'roll, dont les chansons ont été composées uniquement avec une guitare, des accompagnements de basse, des percussions et des voix vibrantes, primitives et émouvantes.

 

Le disque, écoulé à 3,5 millions d'unités, est un véritable succès : le single « Are You Gonna Be My Girl » devient rapidement une référence et est repris dans plusieurs films. Cette première compilation plaît même aux légendes Rolling Stones, qui invitent Jet à l'étape australienne de leur tournée mondiale 2003. Le groupe sort deux autres albums en 2006 et 2009 avant d'officialiser sa rupture en mars 2012, non sans avoir marqué de son empreinte la scène rock internationale.


Derniers articles


Publicité