Fiche artiste

Linkin Park

Linkin Park, grande figure internationale du Nu Métal

 

Une vingtaine d'années après ses débuts, Linkin Park paraît comme la vraie référence du Nu Métal, du Rock électronique et expérimental. Un statut durement acquis après des années de sacrifices, de recherche et d'expérimentations...

 

Un succès long à se dessiner

 

L'histoire de Linkin Park remonte en 1992, année des premiers contacts entre le chanteur Mike Shinoda et le guitariste Brad Delson au collège d'Agoura, Californie. Passionnés de rock et de métal, les deux amis décident de former leur propre groupe en 1996, aidés par Rob Bourdon, batteur ; Joseph Hahn, DJ ; et Dave Farrell à la basse, puis Chester Bennington en 1999. Impressionné par l'énergie et l'avant-gardisme de LP, le producteur Jeff Blue le recommande à Warner Bross Records, qui signe aussitôt le groupe. Commence alors l'enregistrement du premier album « Hybrid Theory » sorti en 2000, un mélange de sons Heavy Metal et de Rapcore très vite apprécié du public.

 

La consécration internationale

 

Deux ans et quelques centaines de tournées après la sortie de leur premier opus, Linkin Park sort « Meteora ». Le disque utilise les mêmes recettes : la voix cristalline de Chester, quelques raps en solo de Shinoda et des scratchs monstrueux de Jo Hahn. Les titres « Breaking the Habit », « Somewere I Belong » mais surtout « Numb » propulsent le disque à la tête des ventes dans plusieurs pays. Linkin Park continue en même temps de se réinventer, en acceptant des collaborations inédites – notamment avec Jay-Z sur « Collission Course » – et en s'essayant à de nouveaux styles musicaux.

 

Leur plus grand fan : Michael Bay

 

Du Rock expérimental, sur « Minutes to Midnight » en 2007, au Rock électronique, avec « Thousand Suns » en 2010, les créations de la bande n'ont eu de cesse de surprendre et de plaire aux fans du groupe. L'un deux, le réalisateur Michael Bay, apprécie particulièrement l'inventivité du groupe. Il utilise systématiquement ses morceaux pour la bande-son de sa saga Transformers : « What I've Done » sur le premier volet, « New Divide » dans Transformers 2 : Revenge et « Iridescent » sur Transformers 3 : The Dark Side of the Moon. La sortie de « Living Things » en 2012 confirme le groupe comme un acteur incontournable de la scène Rock U.S. avec des succès tels que « Burn It Down » ou « Castle Of Glass ».


Derniers articles


Publicité