Fiche artiste

Metallica

Metallica, l'aîné du « Big Four Of Trash Metal »  

 

Intronisé membre du « Rock And Roll Hall Of Fame » en 2009, Metallica a marqué de son empreinte la scène du trash métal durant ses 31 ans d'existence. Retour sur les dates incontournables de l'histoire du groupe.

 

Une tumultueuse ascension à la gloire

 

Les premières heures de Metallica remontent en 1981 lorsque Lars Ulrich invite James Hetfield à former un groupe de métal NWOBHM. Dave Mustaine, un talentueux, excentrique et instable guitariste, rejoint les deux compères, suivi du bassiste Ron McGoverney.

 

À Los Angeles, ils composent leurs premières démos, qui circulent très vite entre les mains des fans et arrivent jusqu'à San Francisco, ville où réside alors Cliff Burton, futur remplaçant de Ron McGoverney. Cet exceptionnel bassiste se démarque par ses solos de basse à couper le souffle.

 

Invités à se produire à New York, les « Four Horsemen » partent sans la moindre hésitation. Mais outrés par les déboires de Dave Mustaine, ils décident de le remplacer par Kirk Hammet. Ils enregistrent leur premier album officiel, « Kill 'em All », à New York.

 

Master of Puppet, la naissance d'une légende

 

Metallica sort trois ans après « Master of Puppets ». Le quartet enchaîne les tournées aux États-Unis et en Europe. Mais un accident frappe le groupe sur une route reliant Stockholm à Copenhague, la nuit du 27 septembre 1986. Le talentueux Cliff Burton meurt sur le coup. En hommage à son bassiste, le groupe poursuit sa tournée et lui consacre une chanson dans l'album « ...And Justice for All » en 1988.

 

Portée par la gloire, la formation dévoile « The Black Album » en 1991. Bien que boudé par les fans de la première heure, ce disque perpétue la légende du groupe. Quatre autres albums et six Grammy Awards plus tard, Metallica reste en 2012 l'une des figures incontournables du trash métal, aux côtés des autres membres du « Big Four » : Anthrax, Slayer et Megadeth.


Derniers articles


Publicité