Fiche artiste

Fiche Artiste


Steppenwolf et vous

Steppenwolf

Le parcours de Steppenwolf

 

Steppenwolf fait fureur dans les années 60 et 70, grâce à son rock psychédélique. Retour sur son histoire.

 

Formation du groupe

 

Prônant le rock psychédélique, le groupe Steppenwolf commence sa carrière musicale dans les années 60.

 

En 1964, John Kay, Jerry Edmonton et Goldy McJohn intègrent un groupe de blues baptisé The Sparrow. Les 3 amis déménagent ensuite à San Francisco où ils fondent leur propre bande Steppenwolf, le nom est tiré du titre d'une nouvelle publiée par l'écrivain allemand Hermann Hesse. Le groupe embauche également Michael Monarch à la guitare et Rushton Moreve à la basse.

 

Les premiers singles du groupe affichent déjà un grand succès, mais leur troisième single « Born To Be Wild » va permettre au groupe de devenir une étoile montante puisqu'elle est choisie pour participer à la BO du film Easy Rider.

 

Le succès

 

Le groupe enchaine alors les albums et continue à sortir des tubes populaires, comme « Magic Carpet Ride » ou « Rock Me ». Le groupe traite de sujets variés, parfois délicats comme la politique à travers « Monster » ou « For Ladies Only », une tendance très bien accueillie par le public à la fin des années 70.

 

L'année 1971 marque la première séparation du groupe car John Kay décide de faire une carrière solo. Après plusieurs séparations et réunifications entre 1974 et 1980, le groupe s'affiche sous le nom de John Kay et les Steppenwolf.

 

Le titre « Renegade » a particulièrement marqué les esprits des fans puisqu'il raconte l'histoire personnelle de John Kay. À l'âge de 4 ans, l'artiste fuyait la République Démocratique allemande avec sa mère pour rejoindre le Canada.

 

Publicité