Beck en phase ascendante

Beck

Avec la sortie de l'album Morning Phase cette semaine, Beck démontre qu'il n'est pas à ranger dans le carton des vieilleries estampillées « années 1990 » et qu'il parvient à se renouveler.

Premier enregistrement en six ans après le très rock Modern Guilt de 2008, ce nouvel album succède à un recueil uniquement disponible...sur une partition. Édité en 2012, Song Reader a en effet vu le jour sous ce format obsolète, ce qui s'appelait auparavant les « petits formats », en raison d'une maladie du dos qui l'a tenu éloigné des studios pendant longtemps avant de pouvoir rejouer de la guitare.

Enregistré avec des musiciens qui le suivent depuis plusieurs albums, soit le guitariste Jason Falkner, le pianiste Roger Manning Jr. et le batteur Joey Waronker, Morning Phase bénéficie des arrangements subtils de son père David Campbell et compte un nouveau venu en la personne du guitariste Smokey Homel. Ce retour en grâce, ouvertement relié à l'album Sea Change de 2002, s'inscrit parmi ses plus grandes réussites dans une veine pop et folk mélancolique, déroulant en treize pistes le film d'une journée consécutive à une rupture sentimentale. Du grand art.

 

Écrit par Loïc Picaud

Publié le 02/03/2014
Publicité