Keith Richards visé par un attentat à la bombe

KEITH RICHARDS

Le titre du dernier album en date des Rolling Stones, A Bigger Bang, aurait pu résonner de façon prémonitoire si le plan machiavélique d’un déséquilibré qui prévoyait de s’en prendre à la vie du guitariste des Stones n’avait pas été déjoué à temps. 

 

L’information, lancée par le site TMZ et relayée par Le Nouvel Observateur et Le Washington Times fait en effet état de l’arrestation de Joseph Callahan, un homme de 69 ans originaire du Connecticut. Ce riche retraité aurait lui-même appelé la Police pour signaler qu’un homme s’était introduit dans sa propriété. À leur arrivée, les agents n’ont pas trouvé de trace de cambrioleur, mais ils ont eu la surprise de découvrir un arsenal guerrier de premier ordre : 142 armes à feu, des explosifs et une centaine de kilos de nitrate d’ammonium, ce même produit qui avait « servi à fabriquer la bombe du premier attentat contre le World Trade Center en 1993 », selon les propres propos de Callahan.

 

Celui-ci aurait alors tenu des propos incohérents, déclarant qu’il comptait fabriquer une bombe artisanale et la remettre à Keith Richards, propriétaire d’une demeure à Weston, commune voisine d’une quinzaine de kilomètres, mais… « sans intention de lui faire mal ». Placé en garde à vue, l’homme va être inculpé pour 112 chefs d’accusation… 

 

Ce chimiste à la retraite s’est défendu en déclarant qu’il s’agissait juste d’un « hobby ». Il a été remis en liberté en attendant son procès.

 

 

Publié le 14/10/2013
Publicité
  • Vos messages
    en direct
  • Laissez-nous
    un message

    sur le répondeur
  • -->