Richard Ashcroft récupère les droits de ‘Bitter Sweet Symphony’!

C’était en juin 1997, le single ‘Bitter Sweet Symphony’  de The Verve faisait une entrée fracassante dans l’histoire du Rock et propulsait ‘Urban Hymns’, le troisième album studio de Richard Ashcroft et sa bande aux sommets des ventes. Mais saviez-vous que The Verve et Richard Ashcroft n’avaient jusqu’à maintenant rien touché des ventes de ce single?

 

Eh oui, dès la sortie de ‘Urban Hymns’, le titre ‘Bitter Sweet Symphony’ n’avait pour seuls parents auteurs que Mick Jagger et Keith Richards des Rolling Stones, les deux compères s’octroyant ainsi la totalité des royalties du morceau! Mais il y a un mois, les deux légendes du Rock’N Roll ont décidé de rendre l’intégralité des droits et royalties reçues pour le titre à son véritable auteur : Richard Ashcroft !

 

Retour sur une histoire de gros Rock et surtout de gros sous…

 

A l’origine, le riff de violon qui a largement contribué au succès ‘Bitter Sweet Symphony’ était extrait d’une reprise du single ‘The Last Time’ (1965) des Rolling Stones écrite par David Whitaker et interprétée par l’orchestre Andrew Oldham dont vous pouvez découvrir la version ci-dessous.

 

 

Alors que The Verve aurait initialement eu l’accord d’utiliser le riff de violon en échange de 50% des royalties d’après le magazine Rolling Stones, le manager des Stones, Allen Klein, a accusé The Verve d’utiliser un échantillon plus long que celui autorisé et aurait ainsi accusé le groupe de plagiat, contraignant ainsi Richard Ashcroft et sa bande à céder l’intégralité des droits à Mick Jagger et Keith Richards, auteurs de la chanson originale qui n’a pas grand chose à voir avec la reprise de l’orchestre Andrew Oldham, et encore moins avec le single de The Verve!

 

 

Mais Richard Ashcroft n’avait jamais digéré cette injustice et l’année dernière il a reporté l’affaire devant les tribunaux : «quelqu’un m’a volé dieu sait combien de millions de dollars en 1997, et ils ont encore cet argent» s’était-il justifié, en ajoutant «ça m’est égal d’où vous venez, c’est grave.»

 

Et il faut croire que Richard Ashcroft a eu raison de s’obstiner puisqu’on apprend aujourd’hui que  Mick Jagger et Keith Richards ont rendu l’intégralité du crédit au seul auteur Richard Ashcroft! Voilà qui rend certainement la symphonie beaucoup moins amère pour l’ancien leader de The Verve!

Publié le 23/05/2019
Publicité