Fiche artiste

The White Stripes

The White Stripes, un duo inimitable

 

Tout au long de ses 14 ans de carrière, The White Stripes surfent sur un son garage rock comme on n'en fait plus. Le groupe revendique une approche relativement minimaliste qui lui permettra de se faire un nom dans le monde du rock.

 

Un duo minimaliste

 

Jack White à la guitare accompagné  de Meg White à la batterie, c'est ainsi que se sont présentés The White Stripes depuis leurs débuts en 1997, ce jusqu'à leur dissolution en 2011.

 

Durant cette période, le duo s'est fait connaitre par sa propension à tout habiller de noir, de rouge et de blancs, y compris ses pochettes et ses instruments, mais aussi grâce à leur album « White Blood Cells » paru en 2001. En effet, cet album comprend le single « Fell In Love With A Girl » qui l'a révélé auprès du public européen.

 

Sur cette lancée, il poursuit avec « Elephant » en 2003 qui lui permet de s'imposer dans les stades emporté par « Seven Nation Army ». Cette chanson marquera d'ailleurs un tournant dans la carrière du groupe puisqu'elle décrochera un Grammy Award.

 

Un succès qui amène la fin

 

En 2005, le groupe s'essaye à des sonorités différentes comme le piano et les marimbas sur quelques titres de l’album « Get Behind Me Satan ». Cette nouvelle approche plaisant au public, le groupe remporte un nouveau Grammy Awards.

 

Continuant à s'ouvrir à d'autres horizons, le duo fait une apparition en 2006 dans « Jazzy And The Pussycats » un épisode de la série d'animation « Les Simpson ».

 

Il revient à la musique et un style rock plus marqué sur l'album édité en 2007, « Icky Thump ».

 

Malheureusement, la popularité croissance du groupe nuit à la santé de Meg White, remettant en cause la continuité du groupe.

 

Finalement, la séparation se concrétisera en 2011, après la sortie de l'album live « Under Great White Northern Lights ».

 


Derniers articles


Publicité